29/08/2008

CORYZA

dyn008_original_73_73_pjpeg_2520423_1b1a649d9729b8c9ad9eb42f4c72a644
Les symptômes :
Le coryza est une inflammation de la muqueuse nasale d’origine virale (voir : Les parasites courants). Le chat atteint de cette maladie éternue souvent et violemment, présente une suppuration du nez et des yeux. Si la suppuration est claire et aqueuse, il n’y a pas lieu de s’inquiéter. En revanche, si elle devient épaisse et verdâtre, si elle présente des traces de sang, si votre chat semble maussade et cesse même de manger, consultez immédiatement votre vétérinaire. Par ailleurs, demandez-vous si ses vaccins sont à jour et s’il a été en contact avec d’autres chats.

2807665539_8184e6a093

Ce qu’il faut faire :
Téléphonez au vétérinaire avant de lui amener votre chat pour lui expliquer les raisons de votre visite. En effet, le coryza est très contagieux et pourrait infecter d’autres chas dans la salle d’attente. En attendant, gardez l’animal à l’intérieur. Vous pouvez le soulager en lui nettoyant le nez et les yeux à l’eau tiède. Essayez d’éveiller son appétit avec des petites quantités de nourriture. Ne lui donnez jamais un médicament en vente libre destiné à l’humain, car la plupart sont très nocifs pour les chats.
Chez les chatons :
Les chatons sont particulièrement vulnérables au coryza, surtout si leur mère est porteuse du virus. Celui-ci se transmet par la salive, l’urine et les selles, et risque d’atteindre le chaton avant l’âge du vaccin. Le traitement est en général efficace, mais le chaton risque de devenir porteur du virus et de souffrir toute sa vie de grippes à répétition ou d’avoir le nez encombré.

Conseil : rendez-vous rapidement chez votre vétérinaire

14:23 Écrit par martine dt dans Santé | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : animaux, chatons, chiens, chats, famille, amour, photos, coryza |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.