24/02/2009

ALLERGIES AUX CHIENS CHATS

untitled
Près de 2,5 % de la population présente une allergie aux animaux domestiques. Les chats sont les animaux les plus souvent en cause. Mais les coupables peuvent être nombreux : chiens, lapins, cochons d’Inde, rats, oiseaux, animaux de ferme et même nourriture pour poissons. Quels sont les risques et comment les limiter ? Découvrez nos réponses au poil !

3306242863_13e5bd54b8

Compagnons de l’homme depuis la nuit des temps, nos compagnons à quatre pattes apportent beaucoup de réconfort. Mais il arrive également qu’ils soient à l’origine de manifestations allergiques respiratoires ou cutanées. Les enfants sont le plus souvent touchés. L’allergie n’est pas immédiate, mais peut apparaître plusieurs mois ou années après l’arrivée de l’animal dans le foyer.

Que faire dans ce cas ?

Faut-il pour autant prévenir les allergies ou l’asthme des enfants en interdisant la venue d’un chat à la maison ? Outre l’intérêt affectif de l’animal, une découverte américaine* plaide en faveur des félins. Selon ces chercheurs, les enfants qui vivent en présence d’un chat pourraient développer une réponse immunitaire qui préviendrait le développement de l’asthme.

3307262182_74002fc29f
En étudiant la réponse immunitaire de 226 enfants âgés de 12 à 14 ans (dont 47 asthmatiques) aux allergènes du chat et aux acariens, les scientifiques ont trouvé que quelques enfants avaient développé une tolérance vis-à-vis des allergènes du chat grâce à un type particulier d’anticorps. Certains exposés aux allergènes du chat durant de longues périodes pouvaient même développer un effet protecteur contre l’asthme. Un niveau d’exposition élevé peut soit engendrer un effet protecteur soit représenter un facteur de risque. D’autres facteurs interviennent : génétiques, environnementaux, etc. Vous n’éliminerez donc pas forcément le risque d’asthme chez votre enfant en congédiant votre matou.

http://www.doctissimo.fr

Commentaires

Le Sibérien : un formidable espoir ? Le Sibérien, qu'il soit classique ou Neva Masquerade, représente un formidable espoir pour les amoureux des chats qui y seraient allergiques. En effet, pour autant que l'allergie en cause soit bien uniquement au chat, il s'agit d'une allergie non aux poils du chat mais bien à une protéine présente dans sa salive. Or, la salive du Sibérien contient très peu voire pas du tout de cette protéine. Tests scientifiques (et empiriques) à l'appui, même les personnes développant habituellement des crises d'asthme en présence d'un chat peuvent très bien vivre à côté d'un ou plusieurs Sibériens sans aucun inconvénient.
Véro et les Sibis

Écrit par : Véro et Cie | 25/02/2009

j'en ai de la rhinite allergique bon mais avec tout les poils et plumes de la maison j'ai fait des traitements avec plus ou moins (souvent ) moins d'ailleurs de succès et depuis que j'utilise un spray que l'on voit à la tv voilà presque 2 mois que je n'ai fait une rechute tout en arrêtant les médocs croisons les doigts pour que le mieux continue...

Écrit par : ln | 26/02/2009

Les commentaires sont fermés.